Programme 2016

Platine

Principal

Médiatique

Mésures vertes

Or

Lundi 4 avril 2016

18 h 00
SOIRÉE IMMOBILIÈRE DE L’IDU

La plus importante soirée annuelle de réseautage de l’industrie immobilière – 600 décideurs y seront présents.

Le Windsor (1170, rue Peel, Montreal)
18 h à 21 h

Un billet doit être acheté pour cet événement.


Mardi 5 avril 2016

7 h 00
INSCRIPTION ET DÉJEUNER CONTINENTAL

8 h 00
INTRODUCTION

Laurent Nadeau, Chef de la direction, Québec, FCT

MOTS DE BIENVENUE ET D’OUVERTURE

Bernard Poliquin, Vice-président principal, Bureaux – Québec, Ivanhoé Cambridge


8 h 05
PERSPECTIVES ÉCONOMIQUES : CONSÉQUENCES DE LA BAISSE DU PRIX DU PÉTROLE, REPRISE AMÉRICAINE, DÉFIS DE L’EUROPE ET AUTRES TENDANCES

Une présentation approfondie sur les fondements de l’économie canadienne en général et la performance escomptée du Québec. Quelles sont les conséquences, pour le Canada, de la forte baisse du prix du pétrole? Quelles sont les perspectives, au cours des douze prochains mois, en ce qui concerne la croissance économique, la croissance de l’emploi, l’inflation, les taux d’intérêt et les prix des produits de base? Avec quelle vigueur la reprise américaine se maintiendra-t-elle en 2016? Qu’en est-il des conditions économiques en Europe, en Chine et dans les autres principaux marchés en expansion? Quelle est l’incidence de ces tendances sur l’économie canadienne? Quelles sont les conséquences potentielles pour l’économie du Québec?

Clément Gignac, Vice-président principal et Économiste en chef, Industrielle Alliance


8 h 35
COMMENT LE MARCHÉ DE MONTRÉAL ÉVOLUERA-T-IL EN 2016?

Une analyse de la performance actuelle des principaux indicateurs économiques du marché montréalais. Comment les perspectives de Montréal se comparentelles à celles des autres grandes villes canadiennes? Quelles sont les perspectives pour les moteurs del’économie montréalaise, pour le marché immobilier résidentiel et pour la croissance économique de la région métropolitaine?

Pedro Antunes, Directeur, Prévisions nationales et provinciales, Le Conference Board du Canada


9 h 00
PORTRAIT DU MARCHÉ IMMOBILIER MONTRÉALAIS

Un survol des marchés des immeubles de bureaux, industriels, de commerce de détail et multi-résidentiels à Montréal au cours de la dernière année. Où se situent les taux d’inoccupation et les taux de capitalisation en ce moment? Combien de projets de développement ont été complétés au cours de la dernière année? Combien de projets sont sur le point de démarrer? Le marché de Montréal est-il en mesure d’absorber tous ces nouveaux locaux? Quels sont les principaux facteurs démographiques et d’investissement qui influencent le marché? Quelles sont les perspectives pour 2016 et au-delà?

Marie-France Benoit, Directrice principale, Produits commerciaux, Altus Solutions et données, division de Groupe Altus
Sylvain Leclair, Vice-président exécutif, Québec, Groupe Altus

Pour la présentation, veuillez communiquer avec marie-france.benoit@groupealtus.com


10 h 10
RAFRAÎCHISSEMENTS

10 h 40
SÉANCES SIMULTANÉES (Choisir A1, A2 ou A3)
Séance A1:
L’évolution du marché des espaces de bureaux de Montréal: nouveau développements et redéveloppement d’immeubles existants

Au cours de la dernière année, le marché des immeubles de bureaux montréalais, comprenant plus de 90 millions de pieds carrés, a connu une augmentation de son taux d’inoccupation, lequel a franchi la barre des 10 %. Quelles ont été les principales raisons de cette augmentation? Compte tenu du fait que la construction de plusieurs nouveaux immeubles sera achevée sous peu, quels sont les principaux obstacles à l’augmentation du taux d’absorption dans ce marché? Comment les banlieues ont-elles performé par rapport aux sous-marchés du Centre-ville et du Centre-de-l’île? Que font les propriétaires d’immeubles plus anciens, et de catégories B et C, pour tenter de rivaliser avec les avantages offerts par les nouveaux immeubles, plus avancés au niveau technologique, et détenant une certification écologique? Comment le marché communément appelé le marché « de briques et de poutres » performe-t-il? Quel est l’impact des locataires qui remettent en question leurs lieux de travail et leurs besoins d’espace? Quelles sont les priorités des principaux locataires qui ont des baux venant à échéance? Les tendances en matière de location concordent-elles avec les évaluations et les taux de capitalisation?

Animateur:
Michael Stones, Vice-président, Région de l’est, Oxford Properties Group

Panel:

Vincent Chiara, Président, Groupe Mach
Lloyd Cooper, Vice-président du conseil, Cushman & Wakefield
Terry Fraser-Reid, Vice-président, Développement, La Corporation Cadillac Fairview Limitée
Richard Hylands, Président, La corporation immobilière Kevric


Séance A2:
Financement par emprunt: il n’y a pas de pénurie de capital, mais le crédit se resserre-t-il? Où les écarts se dirigent-ils?

Une table ronde qui portera sur le marché des capitaux et examinera ce à quoi les emprunteurs peuvent s’attendre pour le reste de 2016, et au-delà. Ceci inclura un survol comparatif de plusieurs types de prêteurs, y compris les grandes institutions financières, les caisses de retraite et les compagnies d’assurance vie, les sociétés de placement hypothécaire et les autres alternatives. En quoi leurs priorités, leurs pratiques de souscription et leurs stratégies diffèrent-elles? Comment ces types de prêteurs sont-ils susceptibles d’évaluer une transaction et d’y attribuer un prix dans ce marché? Quelles catégories d’immeubles les prêteurs évitent-ils? Envers quelles catégories réduisent-ils leur exposition? Des études de cas portant sur des transactions réelles, y compris certains projets de moindre envergure, auront lieu au cours de cette discussion. À quel point les prêteurs sont-ils inquiets quant au marché du logement? Quels sont les défis à surmonter, en ce qui concerne le financement des nouveaux projets et des projets à usage mixte?

Animateur:
Nektar Diamantopoulos, Premier vice-président, CBRE Limitée

Panel:
Marc Boudreau, Directeur principal, Placements hypothécaires, Financière Sun Life
Jason Chrein, Directeur général, Credit Agricole Corporate and Investment Bank
Martin Laroche, Directeur, Financement immobilier, Otéra Capital
Julie Neault, Directrice, Origination de dette, Comptes nationaux, Timbercreek Asset Management
Ben Rodney, Président, RFA Capital


Séance A3:
Le point sur les principaux éléments du marché multi-résidentiel : les condominiums, les appartements en location, les logements pour étudiants et les logements pour personnes âgées

Cette séance abordera les principaux éléments du marché du logement locatif et de plus haute densité à Montréal. Y a-t-il eu de la construction excessive dans ce segment du marché? Qu’est-ce qui devra se produire pour que le développement de condominiums se poursuive au cours de 2016, et au-delà? Les investisseurs sont-ils parmi les acheteurs les plus actifs? Le marché des condominiums a-t-il des implications pour le secteur multi-résidentiel? Par exemple, une réduction de la demande pour des logements, lorsque les locataires deviennent propriétaires, créant ainsi une offre accrue des appartements locatifs disponibles. Quel est l’état du marché locatif actuellement? Les appartements locatifs construits sur mesure sont-ils rentables? Quelles sont les opportunités qui s’offrent aux marchés de location ciblés, par exemple, pour les logements pour étudiants et pour personnes âgées?

Animateur:
Mathieu Collette, Directeur principal, division résidentielle, Groupe Altus

Panel:
Francis Charron, Président, Bâtimo et Vice-président, EMD Construction
Stéphane Côté, Président, DevMcGill
Ilan Gewurz, Vice-président exécutif, Corporation Proment
Frédéric Soucy, Vice-président exécutif, Société de gestion COGIR

11 h 40
SÉANCES SIMULTANÉES (Choisir B1, B2 ou B3)
Séance B1:
Des mécanismes de financement innovants pour les projets immobiliers et d’infrastructure

Compte tenu de l’augmentation de la croissance de la population dans une région urbaine telle que Montréal, le transport en commun constitue un élément clé du développement économique. Cependant, les coûts d’infrastructure des transports en commun demeurent un défi puisque les municipalités disposent de peu de moyens pour financer ces projets elles-mêmes. De nouveaux mécanismes de financement sont en mesure d’atténuer les risques et d’assurer la croissance urbaine.  L’impôt sur la récupération des plus-values foncières est un mécanisme qui suscite de plus en plus d’attention dans de nombreuses grandes villes. Par exemple, Hudson Yards, un important projet à New York, utilise cette formule pour développer le prolongement d’une ligne de métro. Un groupe d’experts expliquera comment la récupération des plus-values foncières pourrait s’appliquer aux projets de développement liés au transport en commun et discutera des avantages et des inconvénients de son application aux projets de développement immobilier.

Animatrice:
Julie Lanteigne, Associée, De Grandpré Chait S.E.N.C.R.L.

Panel:
Ludwig Desjardins, Directeur, Planification stratégique, Agence métropolitaine de transport
Julie Dubé, Conseillère en immobilier, Groupe Altus
Linda Lebrun, Trésorière et directrice exécutive – Planification, finances et contrôle – Société de transport de Montréal
Philippe Raymond, Associé, Services consultatifs en infrastructure, Ernst & Young


Séance B2:
Les projets de développement et de densification : pourquoi la demande demeure-t-elle aussi forte?

L’activité de développement en centre-ville demeure très vigoureuse dans les villes canadiennes. Montréal ne fait pas exception à la règle, comme en fait foi le grand nombre de projets de développement à usage mixte en construction actuellement sur l’île, ainsi que sur les rives sud et nord. Cette séance fera un survol de plusieurs études de cas portant sur divers grands projets à Montréal, qui comportent des caractéristiques uniques. Ces projets incluront les suivants : le projet Royalmount, de 1,7 milliard $, situé au cœur de Montréal, créera un pôle urbain multifonctionnel vert, animé, local et innovant qui apportera un renouveau à une zone vieillissante de la ville ; Espace Montmorency, un nouveau projet sur la rive nord, à proximité de la nouvelle station de métro Montmorency dans le centre-ville revitalisé de Laval ; et les deux phases d’un plan densification comportant des espaces de vente au détail et d’habitation locative, à proximité du projet Royalmount. Quels sont les inquiétudes soulevées par ces projets, et que font les développeurs pour y répondre?

Animateur:
Andrew Maravita, Directeur général, Québec, Colliers International

Panel:
Mike Jager, Directeur, Développement des affaires, Montoni
Andrew Lutfy, Président du conseil, Carbonleo
André Shareck, Vice-président, Finances, Société de développement Angus


Séance B3:
Le marché immobilier industriel : quelles sont les tendances en matière de développement, de location et d’investissement?

Le marché industriel de Montréal a connu une grande stabilité au cours des dernières années. Cette séance débutera par un bref examen des tendances actuelles et anticipées en matière d’investissement, de taux d’inoccupation et d’absorption, et de loyers nets effectifs. Une discussion comparative suivra au sujet des marchés hors de l’île (par exemple, la Rive-Sud et Laval) face aux défis auxquels sont confrontés les marchés plus matures situés plus près du centre-ville (par exemple, Saint-Laurent, Pointe-Claire, Lachine et l’Est-de-l’Île). Quelles sont les perspectives pour le marché au cours des 12 prochains mois? Quel est le moteur de la demande pour les nouveaux développements, en particulier pour le marché de la logistique? Quels sont les projets liés au Port de Montréal qui créeront de la croissance pour le marché industriel? Que nous réserve l’avenir, en ce qui concerne les immeubles industriels plus anciens, et qu’en est-il du repositionnement des immeubles désuets? Peuvent-ils être vendus à prix élevé à des investisseurs qui ont de projets de réaménagement ou de redéveloppement?

Animatrice:
Gabrielle Saine, Courtier immobilier, NAI Commercial

Panel:
Jean-Marc Dubé, Vice-président, Colliers International
Guy Landry, Directeur, Développement immobilier et commercial, Aéroports de Montréal

Louis-Philippe Langlois, Directeur principal, Entreposage et distribution, Groupe Robert

Stéphane Robillard, Vice-président, JLL


12 h 35
DÎNER
RAFRAÎCHISSEMENTS

13 h 35
CONFÉRENCIER D’HONNEUR

Introduction:
James Papadimitriou, Associé, McCarthy Tétrault S.E.N.C.R.L., s.r.l.

Conférencier:

Hon. Jean Charest, Associé, McCarthy Tétrault S.E.N.C.R.L., s.r.l. et ancier premier ministre du Québec


14 h 15
SÉANCES SIMULTANÉES (Choisir C1, C2 ou C3)
Séance C1:
Les pressions et l’évolution constante affectant le marché de la vente au détail : verrons-nous bientôt une phase dominée par les joueurs les plus forts, laissant derrière eux les plus faibles?

Aucune autre catégorie d’actif immobilier n’a attiré autant d’attention que celle de la vente au détail cette année. Nous avons tous observé des détaillants canadiens, américains et européens ouvrir et fermer des magasins, et chercher de nouvelles approches et formats. Il existe plusieurs points de vue quant au véritable impact du magasinage en ligne sur le marché de la vente au détail canadien. L’afflux de développements à usage mixte et résidentiels au centre-ville représente des opportunités pour de nouveaux formats de distribution urbains. Il semble également y avoir un écart grandissant entre les centres commerciaux solides ayant des chiffres de ventes croissants, d’une part, et des centres commerciaux plus faibles ayant des détaillants de moindre qualité, et des chiffres de ventes et d’achalandage réduits. Certains analystes avancent des prévisions désastreuses quant à l’avenir des centres commerciaux plus anciens, compte tenu des changements démographiques et des habitudes d’achat affectant négativement les propriétés de qualité inférieure. Cette séance abordera ces questions et d’autres tendances, et examinera les faits et les fausses perceptions entourant l’évolution du marché de l’immobilier commercial dans la Grande région de Montréal.

Animatrice:
Gina Mastromonaco, Vice-présidente associé, Secteur détail, CBRE Limitée

Panel:
Maryse Chainey, Directrice, Location de détail, Oxford Properties Group
Jean Landry, Vice-président, Centres commerciaux – Québec, Location et exploitation, Ivanhoé Cambridge
Luc Lavigne, Vice-président, Location nationale, La Corporation Cadillac Fairview Limitée
Jean Rickli, Conseiller principal, Groupe J.C. Williams

Séance C2:
Pleins feux sur la rive-sud : pourquoi ce secteur attire-t-il autant de croissance et de développement? Quelles sont les opportunités à surveiller au cours des prochaines années?

Cette séance offrira un aperçu des raisons qui expliquent la vigueur du marché de la Rive-Sud. Avec une population de près d’1 million de personnes et le deuxième plus grand centre commercial au Canada, la Rive-Sud est un secteur de la Grande région de Montréal qui ne retient pas toujours autant d’attention qu’il le devrait. Pourquoi la création d’emplois est-elle deux fois plus forte sur la Rive-Sud que dans toute autre zone aux environs de Montréal? La croissance annuelle des ménages devrait y atteindre 10 % au cours des trois prochaines années. Des projets de développement axé sur le transport en commun, représentant des investissements de 1,5 G $, y sont actuellement en cours d’élaboration. Certains développeurs construisent des espaces de bureau à titre spéculatif—du jamais vu en 20 ans. Qu’est-ce qui attire autant d’intérêt? Les projets à usage mixte, tel que le Dix30, génèrent-ils autant de pouvoir d’attraction? Ces tendances se maintiendront-elles au cours de l’année 2016, et au-delà?

Animateur:
Tom Godber, Associé, Avison Young

Panel:
Michel Bouchard, Vice-président exécutif, Opérations, Carbonleo
Mathieu Jobin, Directeur général, Associé, Devimco Immobilier
Yves Sanscartier, Président et chef de la direction, Galion Gestion Développement Immobilier


Séance C3:
L’investissement à Montréal : l’engouement démontré par les investisseurs l’an dernier demeurera-t-il aussi vif en 2016? Qui seront les acheteurs et que rechercheront-ils ?

L’année dernière, Montréal a été le deuxième marché le plus vigoureux, en termes d’investissement, au Canada. La séance débutera par un bref aperçu de certaines transactions phares des douze derniers mois. Le panel abordera une grande variété de sujets, dont les suivants : quels sont les principaux défis qui se posent actuellement, lors des acquisitions réalisées dans ce marché? Quelles sont les différences entre les problèmes rencontrés par un investisseur institutionnel, un fonds de capital d’investissement et un fonds de placement immobilier, lors de l’acquisition d’immeubles, en ce moment? Est-ce que Montréal attire des capitaux migratoires dans la même mesure que plusieurs autres villes canadiennes? Quel sera le niveau des taux d’actualisation d’ici la fin de l’année 2016, par rapport aux prix d’aujourd’hui? Quelle catégorie de propriété est la plus attirante et est susceptible de procurer les meilleurs rendements? Est-il possible de créer de la valeur en acquérant des sites et des immeubles moins attrayants et en y décelant un potentiel que personne d’autre ne perçoit?

Animateur:
Armand Des Rosiers, Directeur général, RBC Marchés des Capitaux Groupe Immobilier

Panel:
Paul Campbell, Chef de projet, hôtel Royal York, KingSett Capital
Jin Choi, Associé, Genii Capital Korea
Jérôme Foulon, Directeur général, Investissements immobiliers, Investissements PSP
Michal Kuzmicki, Associé directeur, Brookfield Financial

15 h 15
RAFRAÎCHISSEMENTS

15 h 20
TABLE RONDE DES DÉCIDEURS : QUELS SONT LES DÉFIS, LES STRATÉGIES ET LES OCCASIONS À SAISIR POUR 2016 ET LES ANNÉES À VENIR, DU POINT DE VUE DES FPI, DES CAISSES DE RETRAITE ET DES INVESTISSEURS PRIVÉS?

Cette séance réunira des dirigeants de plusieurs organisations. Ils parleront de leur perspective quant aux bases du marché immobilier pour 2016 et les années à venir. Ils donneront donc leurs prévisions pour les 12 prochains mois, et partageront leur réflexion stratégique pour l’avenir. Plusieurs autres sujets seront abordés, dont les suivants :

  • Où sommes-nous rendus dans le cycle ? Y a-t-il un décalage trop important entre les bases des activités d’investissement et de location ?
  • Quels sont les principaux défis, tendances et risques pour les investisseurs, les propriétaires et
    les promoteurs d’immeubles de bureaux, de vente au détail, industriels et multi-résidentiels dans le marché montréalais ?
  • Jusqu’à quel point peut-on dire que l’économie est sur la voie de la reprise?
  • Qu’est-ce qui est requis pour créer une plus forte croissance?
  • À quoi pouvons-nous nous attendre en ce qui concerne le niveau des investissements et des
    transactions, au cours de l’année à venir ?
  • Quelles sont les principales différences entre les stratégies des FPI et celles des caisses de retraite et des investisseurs privés ?
  • Quelles classes d’actifs et de transactions offriront vraisemblablement les meilleurs rendements
    possibles en 2016?
  • Étant donné l’intensité du développement immobilier que connaît actuellement Montréal,
    y a-t-il une surabondance de produit sur le marché?
  • Vous attendez-vous à ce que certaines problématiques surviennent dans les marchés de la dette et des capitaux au cours des 12 prochains mois ?
  • Comment pouvons-nous faire croître les loyers des espaces de bureaux et des locaux commerciaux et industriels dans le marché actuel?

Animateur:
Yves-André Godon, Chef de l’exploitation, Conseillers immobiliers Triovest inc.

Panel:

Sylvain Cossette, Président et chef de l’exploitation, FPI Cominar
Michael Emory, Président et chef de la direction, FPI Allied
Brian Salpeter, Vice-président principal, Développement, La Corporation Cadillac Fairview Limitée
Claude Sirois, Vice-président exécutif, Centres commerciaux, Amérique du Nord, Ivanhoé Cambridge
Jonathan Wener, Président du conseil et chef de la direction, Canderel


16 h 20
MOT DE LA FIN

Bernard Poliquin, Vice-président principal, Bureaux – Québec, Ivanhoé Cambridge